Quels meilleurs conseils pour bien préparer votre concours ?

Un concours peut devenir une source de stress et d’angoisse pour les candidats. Comme quoi, afin de bien préparer votre examen, suivez ces conseils suivants.

Réviser de manière efficiente

À l’heure de l’internet, les supports numériques peuvent devenir un piège pour l’étudiant en voulant être exhaustifs dans ses révisions. Durant la période de préparation, il n’est pas nécessaire d’être perfectionniste ou de chercher la formule parfaite pour réussir le concours. L’erreur est souvent que les étudiants s’appuient sur la mémorisation d’une grande quantité d’informations au lieu de réviser avec réflexion en retenant les informations pertinentes. Malheureusement, beaucoup de candidats commettent fréquemment cette erreur.

Appréhender avant d’apprendre

Pendant la préparation, les étudiants doivent être capables de se familiariser dans le cadre de leur concours. En effet, les objectifs principaux du concours sont de révéler le caractère des étudiants et voir leur vision des choses vis-à-vis du grade visé. En plus des connaissances sur une loi ou un fait d’actualité, le candidat doit aussi être à mesure de bien comprendre ce qu’il a appris pour espérer avoir une note 15 sur 20.

Fixer un objectif et être ambitieux

Pour réussir un concours haut la main, il faut être plus ambitieux. En effet, il existe des étudiants qui se contentent d’une note 9 ou 10 sur 20 pour passer de justesse et accéder à l’oral. C’est une attitude qui est souvent bien triste pour des candidats à un concours. Il est important de se fixer un objectif et viser haut. Ainsi, le candidat ne doit pas avoir peur de faire tout son possible pour obtenir 15 ou même 18 sur 20.

Ne pas vous conduire comme un élève

Durant un concours, il existe un certain formalisme pour rédiger un travail écrit ou une synthèse comme le nombre de pages ou le nombre de titres autorisés. Néanmoins, cela ne doit pas limiter le candidat dans l’expression. Cette manière de procéder est bien loin de la réalité professionnelle. Notez aussi que les candidats ne sont plus des élèves, mais des adultes ou des professionnels. Bien que la question de la forme soit importante, il ne faut pas toutefois trop s’attarder sur cela.

Savoir accepter de ne pas tout maitriser

Si la réussite procure une certaine fierté et une reconnaissance, un échec conduit souvent à une douleur et un sentiment d’injustice. Il faut savoir que le candidat ne traitera pas le même sujet d’un jour à l’autre. Encore que, l’interprétation du correcteur peut être différente de celle du candidat. Il est souvent difficile de contrôler ce qui est extérieur à nous. Ainsi, ce que le candidat peut réellement maitriser est sa propre excellence et engagement.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *