Le métier de maçon sous la loupe

Les aptitudes que l’on exige d’un maçon sont d’abord d’ordre technique : il doit savoir lire un plan et connaître parfaitement les composants des matériaux et leurs propriétés, que ce soit les briques, le bois, la résine, le béton etc. De plus, il doit être capable de manipuler en toute sécurité de nombreux outils utiles à la réalisation de son travail : truelle, foreuse, perceuse, scie électrique etc.

Les qualités indispensables pour exercer le métier de maçon

La rigueur et la précision sont deux des atouts fondamentaux d’un bon maçon. En effet, lorsqu’il s’agit de poser la fondation d’une maison par exemple, aucune erreur n’est admise. Mais le métier est également exigeant sur le plan physique : le maçon est souvent amené à porter de lourdes charges ou de travailler dans des positions plus ou moins inconfortables, telles que s’agenouiller pour accomplir telle ou telle tâche. De plus, il travaille fréquemment à l’extérieur, ce qui nécessite une excellente santé. Il est constamment exposé aux bruits lors de son travail, aux odeurs chimiques et à la poussière, le maçon doit donc être d’une condition physique exceptionnelle.

Les missions d’un maçon sont multiples

Les missions d’un maçon s’effectuent dans le cadre de la construction de bâtiments publics ou maisons particulières, de monuments ou de toute autre construction, de piscine, de rénovation ou de destruction d’immeuble ou de maison. Un maçon est en charge d’un travail indispensable car la pose de l’ossature d’un bâtiment lui incombe. C’est après que d’autres professionnels interviennent soit pour la charpente soit pour le coffrage etc. Sur un chantier, un maçon aide le coffreur à monter les échafaudages et les plateformes par exemple, il monte les murs à l’aide de divers matériaux que sont les briques, les parpaings etc. C’est à lui de préparer et d’appliquer les mortiers et les enduits, d’assembler et de positionner les éléments d’armature en béton. Ensuite, il s’attelle à la réalisation des ouvertures pour les portes et les fenêtres et la pose des planchers. C’est encore le maçon qui pose les éléments préfabriqués tels que les corniches, les linteaux etc. Et à la fin de chaque journée de travail, il aide au nettoyage et au rangement du chantier. Il peut arriver également qu’on le sollicite pour collaborer avec d’autres corps de métiers. En tout cas, il veillera à sa sécurité par le port permanent d’un casque et d’autres équipements de protection.

Les perspectives de carrière

En fait, même sans diplôme, il est possible d’exercer la profession de maçon, l’expérience seule compte. Mais ceux qui désirent évoluer vers des postes à responsabilités, une formation telle que le CAP est indispensable et un bac professionnel de préférence. Après des années d’expériences, un maçon peut accéder au poste de chef d’équipe ou même de chef de chantier. Il y a aussi la possibilité de se spécialiser dans des domaines tels que la rénovation de bâtiments anciens ou la restauration de patrimoine. Et si un maçon suit des formations en gestion et en comptabilité, il peut monter sa propre entreprise.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *